Think outside the box

Pénurie de gynécologues ? Vraiment ?

👎🏻 La pénurie de gynécos est un FAKE ! Oui, on le sait, les médias aiment jouer au jeu de la peur 😱 et du titre croustillant parce que c’est tellement plus vendeur 🤑 MAIS ! osons dire STOP à la lobotomisation des consciences 😷

⚠️ Il ne s’agit pas d’un parti pris « contre » (les gynécologues) car toutes les spécialités sont nécessaires comme nous l’avons dit dans le live-vidéo associé à cet article (lien👇🏻)

📢 Il faut savoir et faire savoir que les sages-femmes sont (très) COMPÉTENTES pour plein d’autres choses que seulement la grossesse et l’accouchement 👌🏻(sic) le code de la santé publique à l’article L4151-1 (pour ne citer que cette référence).

👩🏻‍🔬 Avant de développer ci-dessous toute la liste de leurs compétences, retenez que *sage-femme* est une profession médicale au même titre que les médecins et les chirurgiens-dentistes. Ce sont elles les spécialistes de la santé sexuelle et reproductive des femmes.

👉🏻 Je répète : « Ce sont elles les spécialistes de la santé sexuelle et reproductive des femmes » 👈🏻 Prêt pour la liste ? Go !

Outre assurer la surveillance et le suivi médical de la grossesse et proposer des séances de préparation à la naissance et à la parentalité ; assurer, en toute autonomie, la surveillance du travail et de l’accouchement ; dispenser les soins à la mère et à l’enfant après l’accouchement (c’est à dire : visite postnatale, test de Guthrie, surveillance du bébé …) ; pratiquer la rééducation périnéo sphinctérienne liée à l’accouchement :

👉🏻 Elle accompagne les femmes tout au long de leur vie en assurant leur SUIVI GYNÉCOLOGIQUE de prévention et en PRESCRIVANT leur CONTRACEPTION. En clair : information exhaustive sur *toutes* les contraceptions, leur prescription, mais aussi pose de stérilet par exemple.

👉🏻 Elle peut réaliser des interruptions volontaires de grossesse par voie médicamenteuse dans les conditions définies par la loi.

👉🏻 Elle prescrit et pratique les vaccinations auprès de la femme et du nouveau-né dans les conditions définies par décret mais également auprès de toutes les personnes qui vivent régulièrement dans l’entourage de la femme enceinte ou de l’enfant jusqu’au terme de la période postnatale ou qui assurent la garde de l’enfant.

👉🏻 Elles assurent un rôle important dans la prévention contre les addictions et notamment en matière de tabacologie. Elles peuvent assurer des consultations en tabacologie 🚬 auprès des femmes dans le cadre de leur suivi de grossesse ou suivi gynécologique de prévention. Elles sont également habilitées à prescrire des substituts nicotiniques aux femmes et à toutes les personnes qui vivent régulièrement dans l’entourage de la femme enceinte ou de l’enfant jusqu’au terme de la période postnatale.

👉🏻 Elles sont autorisées à concourir aux activités d’assistance médicale à la procréation. Les sages-femmes participent aux activités cliniques d’assistance médicale à la procréation réalisées avec ou sans tiers donneur ainsi qu’aux activités de dons de gamètes et d’accueil d’embryon.

👉🏻 Spécialiste de la physiologie, la sage-femme adresse ses patientes à un médecin lorsqu’elle décèle une pathologie. Elle peut pratiquer les soins prescrits par un médecin en cas de grossesse ou de suites de couche pathologiques.

👉🏻 Sous réserve d’obtention de diplômes complémentaires, la sage-femme peut pratiquer : des actes d’ostéopathie, d’acupuncture, des examens échographiques en gynécologique, ou obstétricale (suivi de grossesse : mesure de clarté nucale et de longueur cranio-caudale) ou de dépistage.

👉🏻 Dans l’exercice de l’ensemble de son activité professionnelle, la sage-femme, tient un rôle primordial de proximité dans la prévention et l’information auprès des femmes. A ce titre, elle contribue au repérage des situations de violences faites aux femmes (par exemple : par l’orientation de la patiente vers des structures de prise en charge spécialisées ou encore par la rédaction sur demande de la patiente de certificat médical descriptif (Stop Violences Femmes).

En bref, la sage-femme est LA spécialiste privilégiée de la santé sexuelle et reproductive des femmes tant que cela reste dans la physiologie, tandis que le gynécologue ou gynécologue-obstétricien est le spécialiste de la pathologie.

🌍 Si cette INFORMATION FONDAMENTALE pouvait devenir évidente en 2️⃣0️⃣1️⃣8️⃣ ce serait une avancée majeure.

🆙 Les sages-femmes sont des professionnels médicaux qui participent à l’offre de soins de PREMIER RECOURS. Leurs actes font l’objet d’une prise en charge par l’Assurance Maladie. Elles exercent très majoritairement sans dépassements d’honoraires. » – – -> C’est ce que l’on peut lire sur le site du Ministère des Solidarités et de la Santé (source ci-dessous). Tarif d’une consultation : 23 euros !

👌🏻 CQFD. La contraception, la conception, la grossesse, l’accouchement, l’accueil de l’enfant, la ménopause, l’avortement, ne sont a priori pas une maladie ni une pathologie. Ainsi, par exemple, une jeune fille n’est pas obligée de voir un gynécologue pour démarrer sa vie de femme.

La version « live Facebook » de cet article est ici 😉

Ou sur Youtube 🎥

Et pour aller plus loin :

🤔 Où trouver une sage-femme ? 68% exercent des établissements de santé public ou privés, 27% exercent en cabinet libéral individuel ou de groupe, 5% exercent dans les services de protections maternelles et infantiles (PMI). Source : site du Ministères des Solidarités et de la Santé

Un dépliant présentant les compétences des sages-femmes

Un article sur le site de l’Ordre des Sages-Femmes

2 réflexions au sujet de « Pénurie de gynécologues ? Vraiment ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *